Histoire de la philosophie

– Renaissance et science moderne –

Présentation

En raison même du caractère disparate et multiforme de la pensée de la Renaissance qui ne se laisse pas réduire à un penseur particulièrement représentatif, nous tracerons d'abord le décor, d’une part en relevant les traits distinctifs de la Re­naissance et d’autre part en présentant les courants et les hommes, puis nous suivrons une approche thématique, celle des contraintes immanentes et transcendantes, qui permettra de coordonner les éléments précédemment posés.

La partie consacrée à la science moderne évoquera la révo­lution vésalienne, étudiera les conséquences de la pensée mé­caniste et approfondira la révolution cosmologique — essen­tiellement dans ses dimensions théologiques —, dans la mesure où, de l’Antiquité à l’époque contemporaine, cette discipline a toujours été, par excellence, le lieu de rencontre entre pensées scientifique, philosophique et théologique, jusqu’à ce que la bioéthique lui ravisse, de nos jours, ce difficile privilège.

Plan

CHAP. I : LA RENAISSANCE

Ses traits distinctifs – Les courants et les hommes – Les thèmes

CHAP. II : LES CONSÉQUENCES PHILOSOPHIQUES DE LA SCIENCE MODERNE

L’homme disséqué – L’homme perdu – Le mécanisme

Informations

Cours ouvert au public : http://www.iet.be


Francis BACON (1561-1626), Novum organum (1620)


Jacques de VAUCANSON (1709-1782), Le canard mécanique (1738)