Cosmologie

Présentation

La Bible présente un monde finalisé. Aristote aussi. La science moderne (de Descartes-Galilée à Newton) adopte un modèle purement mécaniciste. La science contemporaine (Prigogine) renoue partiellement avec Aristote et se rapproche d’une certaine finalité: la nature est joueuse et semble privilégier les «beaux coups». Quelle(s) interprétation(s) peut-on tirer du Big-Bang ? Peut-on invoquer un principe anthropologique ? Dans la théorie de l’évolution, l’antifinalisme (Monod) est-il nécessairement de mise ? Comment articuler les données de la science, de la philosophie et de la théologie ?

Plan

CHAP. 1 : L'ARTICULATION DES DISCOURS SCIENTIFIQUES ET THEOLOGIQUES

CHAP. 2 : LE MECANISME

CHAP. 3 : LA THERMODYNAMIQUE

CHAP. 4 : LA THEORIE DE LA RELATIVITE

CHAP. 5 : LA THEORIE DU BIG BANG, COMMENCEMENT ET/OU CREATION DU MONDE ?

CHAP. 6 : FAUT-IL «CROIRE» AU PRINCIPE ANTHROPIQUE ?

CHAP. 7 : ET EN BIOLOGIE ?

Informations

Cours ouvert au public : http://www.iet.be


Camille Flammarion, L'atmosphère : météorologie Populaire (1888).