JERNOVKOV (Grigoriy)

À la (re)découverte de l’evidence-based medicine : quand la narration historique de sa progressive élaboration conduit à interroger l’existence d’un consensus actuel à son sujet

mémoire présenté sous la direction de Jean-François STOFFEL, copromoteur Virgil BRU, en vue de l’obtention du titre de master en kinésithérapie. – Montignies-sur-Sambre : Haute école Louvain-en-Hainaut ; Section de kinésithérapie, 2021. – 101 p.

Résumé

Contexte et objectif. — L’Evidence Based-Medcine (EBM) – et par extension l’Evidence Based-Practice (EBP) – est un concept popu­laire et largement appliqué dans le domaine médical et paramédical. Pour le mettre correctement en œuvre dans la pratique thérapeutique, il est primordial de bien le comprendre. Néanmoins, malgré sa relative ancienneté et sa popularité, aujourd’hui l’EBM ne jouit pas d’un véritable consensus sur ce qu’elle représente. L’objectif de ce mémoire et de comprendre cette situation paradoxale grâce à une analyse historique de la progressive élaboration de l’EBM.

Méthode. — Pour vérifier l’hypothèse d’une absence actuelle de consensus sur ce qu’est l’EBM, la première partie de ce mé­moire compare plusieurs définitions de l’EBM provenant de sour­ces différentes puis, grâce à l’analyse de son évolution histo­rique, propose une frise chronologique mettant en évi­dence les moments clés de son histoire. La deuxième partie inventorie les critiques à l’encontre de l’EBM afin d’en évaluer l’impact et de mieux comprendre le dissensus démontré dans la première partie.

Résultats. — Les différentes étapes du mémoire permettent de démontrer l’absence actuelle d’un consensus sur ce qu’est l’EBM qui peut s’expliquer par son évolution mouvementée et les nombreuses critiques à son encontre.

Conclusion. — Alors que l’EBM semble être indéniablement un outil intéressant pour améliorer toute pratique médicale et para­médicale, il est surprenant de constater le paradoxe de son utilisation généralisée alors même qu’elle n’est toujours pas clairement définie. Une instance internationale représentative de l’EBM pourrait aider à remédier à cette situation en clarifiant une fois pour toutes ce qu’est l’EBM et comment elle doit être appliquée de manière unifiée.