BROGNIART (Nicolas)

Un nouveau défi sans précédent pour la profession de kinésithérapeute : le vieillissement programmé de la population d’Europe occidentale. Approche interdisciplinaire et projection pour les décennies à venir

mémoire présenté sous la direction de Jean-François STOFFEL en vue de l’obtention du titre de licencié en kinésithérapie. – Montignies-sur-Sambre : Haute école Charleroi-Europe ; Département de kinésithérapie, 2007. – 61 p., XXIV.

Résumé

La pyramide des âges est sur le point de se renverser ! C’est un phénomène sans précédent, universel, durable et de grande portée. Les personnes âgées sont plus nombreuses et plus acti­ves, les sociétés d’Europe occidentale doivent valoriser ce nou­veau statut. La prise en charge kinésithérapeutique trouve ici toute son importance tant au niveau des soins que de la préven­tion car malgré les progrès médicaux, certaines pathologies de la vieillesse demandent des soins spécifiques de kinésithérapie. Mais sommes-nous parés à cette importante prise en charge ? La réponse est : certainement pas !

Les kinésithérapeutes sont omniprésents : en gériatrie, aux soins palliatifs, à domicile, en maison de repos et de soins… Pourtant leur effectif est insuffisant et tend même à diminuer, leur formation n’est pas suffisamment adaptée à ce type de patientèle. Il est temps de trouver des solutions, ensemble, avec nos partenaires médicaux et paramédicaux, politiques, sociaux. La kinésithérapie est l’avenir «fonctionnel» de nos seniors, équi­libre important dans nos sociétés.


Projection démographique pour 2050